Passion lavande

 « L’or bleu » vous connaissez ? C’est cette petite plante qui vous charme par son bleu lumineux et son parfum envoûtant et connue depuis l’antiquité pour ses vertus médicinales. Pour découvrir ces grandes étendues de lavande vous emprunterez la route de Nice au départ de Digne les Bains puis traverserez les petits villages de Mézel, Estoublon ou Bras d’Asse jusqu’au plateau de Valensole. Vous ne résisterez pas à l’envie de vous arrêter pour immortaliser les touches violettes au milieu des champs de blé puis cette mer odorante qui s’étale à perte de vue.

Un peu d’histoire

La véritable histoire de la lavande commence au début du XIXème siècle, elle n’existait alors qu’à l’état sauvage et était récoltée par les bergers et les paysans. Aujourd’hui, c’est la culture du lavandin qui domine, provenant d’un croisement entre la lavande officinale et de l’aspic. L’hybridation a ainsi permis de développer la culture de ce « brin bleu » vers le milieu du XXème siècle, face à une demande croissante des parfumeurs de Grasse.

N’hésitez pas à vous laisser conter son histoire au travers d’une visite son et lumière au Musée de la lavande situé au centre de Digne les Bains.

Lavande ou lavandin ?

Il existe deux espèces cultivées en Provence : la lavande et le lavandin. La lavande vraie ou fine (Lavandula angustifolia) est la plus noble des lavandes et son huile essentielle bénéficie depuis 1981 d’une AOC : « Huile essentielle de lavande de Haute-Provence ». Elle se caractérise par une longue branche avec un unique épi de fleur, et pousse sous forme de buissons. On la trouve entre 500 et 1500 mètres d’altitude sur les versants ensoleillés de nos montagnes. Le lavandin est un hybride de lavande vraie et de lavande aspic (lavandula spica). Il se développe facilement en milieu naturel mais se retrouve essentiellement en culture. Sa branche ramifiée à trois épis de fleurs le rend plus volumineux que la lavande fine. Son rendement est bien supérieur à celui de la lavande vraie. Le lavandin ne se reproduit pas et son parfum est plus léger que celui de la lavande.

Ne ratez pas la période de floraison et les festivités lavande ! Pour voir les champs en fleur, prévoyez un séjour entre le 15 juin et la fin juillet. La floraison s’étend jusqu’à fin août mais la lavande est récoltée à partir de la deuxième quinzaine de juillet.

Le « mois lavande »

Le Corso de la lavande a lieu le premier week-end du mois d’août au cours duquel, depuis 1939, la ville revêt son habit de lumière et entraîne visiteurs et Dignois aux pays des senteurs et des rêves avec ses défilés de chars décorés, ses groupes musicaux et sa grande fête foraine.

Corso de la lavande défilé de nuit

La Foire de la lavande, quant à elle, occupe la grande place de Digne les Bains fin août. Vous y trouverez tous les produits issus de la culture de la lavande, l’essence de lavande, les savons, le miel… Cette foire est organisée depuis les années 1920. Elle venait alors clore la période de coupe. C’était à l’origine une foire aux échantillons d’essence de lavande afin d’en  faire connaître les propriétés aux plus grands parfumeurs. Au fil des ans, la Foire de la lavande est devenue un endroit très prisé où parfumeurs comme particuliers se retrouvaient pour acheter d’autres produits bas-alpins issus de la production locale (miel, sirops, savons, gâteaux …).

Lors de ces festivités  des producteurs locaux  viennent faire des démonstrations de distillation. L’occasion de rencontrer des personnages hauts en couleur et de partager l’art de vivre de la Haute Provence !