J’abandonne une partie de moi que j’adapte – Théâtre

10196835-diaporama © Hubert Amiel

Après l’expérience vécue ces derniers mois par chacun et chacune d’entre nous, comment ne pas reprogrammer ce spectacle qui aborde, de manière à la fois poétique et politique, la question du travail et plus encore du bonheur.

Description

Leur point de départ : Chronique d’un été, film de Jean Rouch et Edgard Morin,
exploration documentaire de la notion de bonheur, sorti en 1960.
Profondément marqués par ce film, Justine Lequette et ses acolytes en
reprennent les questions-clés, adressées à des passants, étudiants,
ouvriers, employés ou immigrés. Ces questions, qui portent sur le travail,
le bonheur mais aussi la vie, les utopies, ils se les posent aujourd’hui.
Et elles résonnent de manière plus vivace encore maintenant.
Dans une esthétique réaliste, mais qui prend toujours une dimension
ludique, ils mettent les deux époques en perspective. Du cinéma-vérité
des années soixante, nous glissons vers le théâtre, un théâtre
contemporain et facétieux porté par cinq jeunes comédiens d’une grande
justesse. Ils s’interrogent et nous interrogent. C’est quoi le monde
dans lequel nous vivons ? Et si nous faisions le pari de la confiance
en l’intelligence humaine ? Une réappropriation drôle et brillante.

C’est fin, c’est rythmé, très inventif. Jouissif. Médiapart

conception, mise en scène Justine Lequette, écriture collective avec Rémi Faure,
Benjamin Lichou, Jules Puibaraud, Léa Romagny, assistanat à la mise en scène Ferdinand Despy, création lumière Guillaume Fromentin, régies Jacques Perera, Jeison Pardo Rojas, John Ludovic

Confort / services

Tarifs

Tarif
plein 16€
réduit 12€
jeune 8€/5€
solidaire 3€.

Ouverture

Jeudi 5 mai 2022 à 21h.