Dchèquématte – théâtre

10187313-diaporama © Emmanuel Ciepka

Si Miran aborde la notion d’engagement face à la question de l’immigration, Dchèquématte se met à hauteur d’enfant et interroge l’intégration en se centrant sur le personnage de Ciprian, le narrateur du Fils de l’Ursari.

Description

Ciprian a dû fuir, avec sa famille, la violence de son pays pour se
confronter, en France, à d’autres types de violences, celle de passeurs
véreux qui leur demandent des comptes, celle de la précarité dans
un bidonville de la banlieue parisienne, celle du déracinement, celle de
l’illégalité de leur situation. Au milieu de ce marasme, un espoir, son don
pour les échecs, une porte de sortie vers un avenir meilleur.
Avec ses mots d’enfants quelquefois balbutiants –des bribes de romani,
un français en cours d’apprentissage– il emprunte au merveilleux comme
au monstrueux des contes pour raconter, sans détour, la réalité d’un
parcours migratoire.
Sur un rythme enlevé, quatre comédiens-musiciens jouent tous les
personnages, Ciprian, le père, la mère, la sœur, Monsieur Araignée,
Madame Baleine… L’espace, composé de modules rappelant les cases
d’un jeu d’échecs, s’organise au fur et à mesure et créé la traversée,
du camp au jardin du Luxembourg, de l’hôpital à l’école. À destination
des enfants et de leur famille, Dchèquématte raconte, bouscule
et touche, forcément.

texte adapté du roman Le fils de l’Ursari de Xavier-Laurent Petit édité par l’école des loisirs, texte Marilyn Mattei édité par Lansman Editeur, interprétation Sarah Glond, Richard Pinto, Apolline Roy, Gaëtan Vettier, mise en scène Marie Normand, mise en mouvement Claire Richard, scénographie, costumes Sarah Dupont, lumière Stéphane Deschamps, construction, régie générale Jean-Luc Malavasi

Confort / services

Tarifs

Tarif
plein 5€
solidaire 3€.

Ouverture

Mercredi 9 mars 2022.

A proximité

Marche de Noël au profit du Téléthon

Manifestations commerciales

Traditions et folklore