Randonnée à la rencontre des Bergers

Randonnée berger

0

1

Mercredi 5 juillet, nous avions rendez-vous au camping Mandala de Prads.

Nous étions accompagnés d’Ivan, Charles et Sébastien. Nous sommes montés en voiture jusqu’à la bergerie, où le berger dispose du sel sur des pierres, que les brebis viennent lécher parce qu’elles en ont besoin.

On a marché pendant deux heures. Au début, la montée était assez facile, on a fait plusieurs pauses, pour observer les marmottes, pour remplir nos gourdes et mouiller nos casquettes dans plusieurs abreuvoirs, où les troupeaux s’arrêtent pour boire.

Randonnée berger

Après, la montée est devenue bien plus difficile mais heureusement, on avait plein de provisions dans nos sacs à dos. Quand on est arrivé à la hauteur du troupeau, on a pique-niqué. Ça faisait du bien ! Le paysage était à couper le souffle : on voyait toutes les montagnes aux alentours, par exemple l’Estrop, le Cheval Blanc et même, tout au fond dans la brume, le Mont Ventoux !

Au-dessus de nous, il y avait des planeurs, des parapentes, et même un deltaplane. On a aussi vu des vautours et des grands corbeaux. Près du sommet, il y avait un reste d’avion accidenté en 1970 et une stèle avec les noms de ses trois passagers.

Randonnée berger

Après le repas, on s’est rapproché du troupeau, gardé par un berger et une bergère, avec leurs trois chiens. Ils nous ont expliqué qu’ils devaient se protéger des loups qui vivent dans les montagnes, mais qui ne se montrent pas très souvent. Leur troupeau était très gros : 1500 brebis, 25 chèvres et une ânesse. Pendant l’été, ils doivent déplacer le troupeau tous les jours pour que les animaux trouvent de quoi se nourrir.

Au moment de redescendre, on a fait deux groupes, un qui continuait à monter jusqu’à la crête, et un autre qui descendait directement. On a mis un peu moins de temps pour redescendre de la montagne. On a croisé un parapentiste qui remontait toute la pente pour redécoller d’un nouveau sommet, parce qu’il s’était posé ailleurs que là où il devait atterrir. Son sac avait l’air très lourd !

Randonnée berger

Quand on est revenu aux voitures, nous sommes redescendus jusqu’au camping où nous avons dit au revoir aux guides et à nos compagnons de la journée.

Nous avons trouvé cette journée fatigante mais inoubliable !

 

Commentaires - 0 commentaire

Soyez le premier à poster un commentaire !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*