Le Parcours de l’eau de Digne les Bains

Parcours de l'eau

0

3

Le parcours de l’eau est un circuit pour découvrir le centre-ville et son histoire liée à l’eau.

Ça faisait un moment qu’on avait remarqué quelques nouveaux panneaux dans le centre-ville de Digne les Bains, notamment celui de la fontaine des 3 Vallées, en face de l’Office de tourisme.

Super ! Des infos sur l’histoire de sites devant lesquels on passe tous les jours… Intéressant !

Encore plus intéressant sachant que ces panneaux font partie d’un circuit, le Parcours de l’eau, qui vient d’être finalisé.
Qu’est-ce que le parcours de l’eau ? Nous l’avons testé pour vous, un midi ensoleillé d’hiver…

Départ de l’office de tourisme. Ça tombe bien, c’est là où nous travaillons : nous sommes Christine, Justine et Lisa, à votre service !

Il y a juste à traverser la rue pour trouver le premier point d’intérêt, la fameuse Fontaine des 3 Vallées. C’est un monument réalisé au début des années 80 par l’artiste François Fau, dit Farvèze, et qui symbolise la situation de Digne les Bains : au confluent de 3 vallées (celles de la Bléone, des Eaux-Chaudes et du Mardaric).

L’aspect rouillé de la sculpture est dû au matériau utilisé. Peu de personnes savent que l’artiste aurait été déçu par ce rendu, car il aurait dû être bleu. Malgré tout, ce monument s’est intégré au paysage de la ville et nous sommes nombreux à le voir tous les jours, passage à proximité de la Place du Tampinet oblige.

Ensuite, direction Les Thermes, après avoir traversé le Boulevard Gassendi, pour le deuxième arrêt : les Eaux Chaudes.
Le panneau est situé en face de l’Hôtel de Provence, à côté du parking. Il rappelle la présence du torrent des Eaux Chaudes, qui a donné son nom à un quartier, à un camping, au complexe aquatique… mais qui est où, en fait ?

Il est en dessous de nous ! Il coule sous le parking et la rue construits autour de 1960. A ce niveau, l’eau du torrent n’est pas chaude, contrairement à ce que son nom indique. Et précisons que, l’eau du Complexe aquatique des « eaux chaudes » est bien chauffée, mais ce n’est pas grâce à ce torrent.

En route pour la prochaine étape du parcours ! Nous traversons la route et tournons à gauche pour nous arrêter sur la Place Pied de Ville.

C’est là où la première fontaine de la ville a été construite. La fontaine que l’on voit aujourd’hui n’est pas l’originale, qui était en bois.

Parcours de l'eau

Nous continuons vers le quartier du Rochas, en passant à gauche de l’Hôtel Julia. Sur la gauche, le panneau du Lavoir du Placet nous apprend un nouveau mot : savez-vous ce qu’est la « bugade » ? Répondez-nous en commentaire en bas de l’article !

Devisant sur le bon vieux temps des bugades, nous avons raté la fontaine suivante, la fontaine à manivelle de la Rue des Chapeliers… OUPS !

C’est aussi parce qu’on était super pressées de voir la Fontaine et le Lavoir du Mitan. Place du Mitan (« milieu » en Provençal), se dresse une jolie fontaine représentant un chérubin qui pourrait être le frère de celui de la fontaine de la Place Pied de Ville. Les deux fontaines ont été construites dans la seconde moitié du XIXe siècle, à une époque où les architectes faisaient souvent référence aux mythologies antiques ou aux symboles chrétiens. Derrière, le lavoir avec deux beaux robinets en forme de tête de lion est régulièrement utilisé par les riverains pour faire sécher leurs tapis.

Parcours de l'eau

Pour le prochain point, Place du Marché, il faut faire marcher son imagination, avec l’aide d’une peinture représentant une fontaine qui, malheureusement a été détruite.

Parcours de l'eau

Nous empruntons ensuite les grands escaliers sur la gauche qui mènent à la Cathédrale Saint Jérôme que l’on admire au passage… Après avoir traversé le parvis, entre la cathédrale et la prison, nous arrivons au Puits Saint Charles (et son bouchon).

C’est un puits fortifié impressionnant par son diamètre et sa profondeur. On peut en apercevoir le haut en regardant au sol au travers d’une vitre, mais certainement pas le fond ! Avant 1446 et la construction de la Fontaine du Pied de Ville, le Puits Saint Charles était le seul point d’eau intra-muros.

Parcours de l'eau

Par cette belle journée, nous aimerions nous attarder dans ce quartier particulièrement ensoleillé et offrant une vue sur le Rocher de Neuf heures, la barre des Dourbes et le Cousson. Mais nous devons être de retour pour l’ouverture de l’Office de Tourisme à 14h…

Parcours de l'eau

Nous continuons donc vers l’arrière de la cathédrale et descendons la Montée des Prisons et prenons à droite après la crêperie du Cours des Arès. Rue de la Glacière, nous trouvons… la Glacière ! C’est un puits où l’on entreposait la glace jusqu’en 1906.

Parcours de l'eau

Après la glacière, nous prenons la première rue à droite, puis la Rue de la Grande Fontaine à gauche jusqu’à… la Grande Fontaine ! Construite en 1828 à la porte de la ville, elle symbolise l’urbanité, la modernité et le luxe. C’est effectivement la fontaine la plus prestigieuse de la ville que de nombreux peintres et photographes ont immortalisé.

Parcours de l'eau

Un peu plus loin, avant la Cathédrale Notre-Dame du Bourg, on peut apercevoir un autre cours d’eau qui a été recouvert par l’urbanisation : le Mardaric.

Nous rejoignons la Place du Général de Gaulle en passant devant le Jardin des Cordeliers. En face de l’Hôtel de ville, un panneau nous rappelle que nous sommes au-dessus du Mardaric, qui est recouvert jusqu’à son embouchure avec la Bléone au niveau de la gare routière.

Sur le Boulevard Gassendi, en direction de l’Office de tourisme (notre pause déjeuner touche bientôt à sa fin), la Fontaine de la République toise les passants avec fierté. Et pour cause…

Jadis appelée fontaine de la Colonne ou Fontaine Saint Charles, elle a été rebaptisée pour le centenaire de la Révolution. Elle est doublement un symbole fort de la République puisque des Résistants y ont réinstallé le buste de Marianne à la Libération.

Parcours de l'eau

Notre boucle prend fin avec cette dernière fontaine, après un peu plus d’une heure de balade. Malgré notre savoir encyclopédique (si, si), nous avons appris plein de choses sur notre ville d’eau, tout en prenant un peu d’air (frais).

A votre tour d’essayer le Parcours de l’eau et de nous laisser vos commentaires !

En savoir plus sur le Parcours de l’eau sur le site de la ville.

Commentaires - 0 commentaire

Soyez le premier à poster un commentaire !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*