A l’écoute du vent

Goélette sur le lac de Sainte Croix

0

1

Le beau temps, le ciel bleu mais pas un brin de vent.. Des conditions agréables pour une sortie mais pas forcément pour une sortie en goélette sur le lac de Sainte Croix du Verdon.

« Pas d’inquiètude ! », nous rassure notre monitrice Christine (de l’AVN04), « il y aura du vent, on sort ! » Et nous voilà, après une tasse de café si gentiment proposée par Christine (elle a dû lire dans nos pensées), nous mettons nos gilets de sauvetage et nous nous embarquons sur la goélette.

Goélette sur le lac de Sainte Croix

La surface du lac de Sainte-Croix est lisse comme la soie. Au début, nous sommes obligés d’utiliser un petit moteur électrique pour avancer dans la direction du village de Bauduen. Mais déjà une dizaine de minutes plus tard, Christine nous montre les rides juste à la proue de l’embarcation : c’est le vent thermique (et oui, nous allons apprendre pas mal de termes du nautisme ce jour) qui va nous pousser jusqu’à notre destination.

On tient la barre, on gère les voiles, on déplie le foc, on monte la dérive qui fait trop de bruit, on vire de bord et l’équipage, donc nous, équilibre le poids sur le navire. Christine nous rassure qu’elle a plusieurs moyens de mettre le bateau à plat quand il se penche trop et nous explique toutes les nuances. Elle est un parfait skipper. Sous sa gouverne, nous n’avons peur de rien !

Goélette sur le lac de Sainte Croix

Elle nous laisse essayer de tenir le cap et explique qu’il faut avancer en zig-zag pour atteindre notre but. Il faut également bien sentir et écouter le vent pour anticiper ces changements. Le vent sur le lac est perturbé, il change de direction, tombe quand on passe derrière une île et se relève une fois le cap passé, les rides devant le bateau nous avertissant des nouvelles rafales.

Goélette sur le lac de Sainte Croix

Dans l’après-midi, un beau spectacle sur le lac ! Deux avions canadairs viennent pour s’entraîner. Ils lâchent l’eau, se posent sur la surface du lac, remplissent leurs soutes, font quelques manœuvres et nous saluent de l’aile avant de partir.

Une belle sortie avec une formidable monitrice et un équipage bien inspiré, ça donne envie d’y revenir et d’apprendre beaucoup plus de choses sur le nautisme !

Elizaveta, ambassadrice de Haute Provence

Commentaires - 0 commentaire

Soyez le premier à poster un commentaire !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*