Très belle boucle pour les infiniment curieux. Il y a de tout : géologie, Land Art, vestiges du passé, paysages extraordinaires et emblématiques de l’Unesco Géoparc de Haute-Provence. Cette aventure invite à une exploration intérieure et extérieure. Le but est de calmer l’esprit hyperactif et de l’observer depuis une distance « consciente » !

. Tout public

. Toute l'année

Méditation dans un paysage de sagesse naturelle

Une bien vieille plage dignoise…

Lenteur, Expiration, Respiration : « L.E.R », leitmotiv pour la marche en conscience !
De bonne humeur, nous partons en file indienne derrière Pascal, notre guide, aussi excités que la nature qui nous entoure en ce début de printemps. Les oiseaux jacassent, les feuilles bourgeonnent, les fleurs s’épanouissent, chacun se réjouit de la chaleur du soleil… mais attention, n’oubliez pas le LER !

sentier-bois-sacre-roche-rousse

Peu après, on sort de la forêt. Sous nos pieds, non plus de la terre, mais du calcaire vieux de plusieurs millions d’années. Croyez-vous qu’une plage existait ici, en pleine en montagne ? Sous nos pieds, s’étend le spectacle impressionnant de milliers de coquillages fossilisés, incrustés dans la roche!

pont-sentier-bois-sacre-roche-rousse-2

Pique-nique au sommet de la chapelle insolite

Yessss, après l’effort, le réconfort ! Au sommet, la jolie petite chapelle Saint-Jean-du-Désert nous accueille pour un repos bien mérité sur son recoin de verdure. Ça fait du bien de poser le sac à dos et d’enlever les chaussures de rando ! Le dôme jaune de la chapelle orthodoxe se détache brillamment sur le ciel bleu. La vue est à couper le souffle. On voit parfaitement le tranchant de la Lame de Facibelle, autre curiosité géologique sur le chemin, les pentes ocres près de Tanaron, la rivière du Bès serpentant dans la vallée et les montagnes environnantes encore enneigées en cette belle journée de printemps.

chapelle-saint-jean-desert-bois-sacre-roche-rousse

Avec une telle vue, c’est un régal pour les yeux quand, cadeau de la nature, on a assiste au spectacle exceptionnel d’un aigle planant dans le ciel, puis plongeant d’un coup à toute allure pour attraper sa proie !

lame-facibelle--bois-sacre-roche-rousse

J’avais déjà fait cette randonnée plusieurs fois en autonomie, mais ce n’est vraiment pas pareil avec Pascal ! Il est capable de tout expliquer (géologie, paysage, faune, flore, art contemporain…) sur cet environnement magnifique qu’il apprécie tant. Puis avec lui, tu apprends aussi les techniques de la marche afghane, qui invite à une présence à soi et à la nature au travers des sens. C’est chouette !

Kimberly

Descente par le Bois Sacré

Rassasiés et reposés, on pénètre dans le Bois Sacré. Silence… rappelle l’artiste herman de vries à travers une de ses œuvres bien camouflées. Le vent qui chuchote à travers les grands pins majestueux nous fait tendre l’oreille. Au loin, la rivière se joint à la conversation. Au cœur de la forêt, un « sanctuaire » se cache, protégé par des pointes dorées.

guide-bois-sacre-roche-rousse

Pour finir, notre guide Pascal invite ceux qui le souhaitent à redescendre en courant, chacun à sa vitesse, en opposition à la montée. L’excitation monte, le paysage et les arbres défilent, à bout de souffle tels des enfants, nous sommes déjà en bas.
Cette journée magique se termine par une traversée des clues de Barles pour rejoindre la voiture. Nous évoquons les moments inoubliables que nous avons vécus ensemble et remercions chaleureusement notre guide pour ce partage.

sanctuaire-herman-de-virest-bois-sacre-roche-rousse