La fin de l’homme rouge – Théâtre

6532417-diaporama ©

Sur le plateau, il ne reste qu’un espace dévasté par l’abandon et l’oubli, éclairé par de faibles rayons de soleil traversant des vitres cassées. Comment raconter la fin d’une utopie ?

Description

Pendant quarante ans, Svetlana Alexievitch, prix Nobel de littérature en 2015, a sillonné l’ex-URSS pour récolter les témoignages de ceux qui ont vécu la chute de l’empire soviétique. Dans La fin de l’homme rouge […], elle fait résonner avec une grande intensité la voix fragile et exsangue de ces orphelins d’idéal, survivants ou bourreaux, malmenés par les guerres, la police politique et les pénuries, tous brisés après avoir cru désespérément à un monde plus juste. Ils livrent leurs souvenirs, leurs deuils et leur quotidien, de l’avènement de Staline au retournement capitaliste. Ils nous parlent des sacrifiés de l’Afghanistan, des goulags, de Tchernobyl…

De cette fresque composée de plus d’une centaine de récits intimes où se croisent les générations, Emmanuel Meirieu met en scène huit confessions portées par des comédiens bouleversants. Tel André Wilms qui incarne ici Vassili Petrovitch, dont le fils s’appelle Octobre en hommage à la révolution et qui, malgré son arrestation, a du mal à abandonner l’espoir d’un monde où tout ne serait pas à vendre.

Cette pièce saisit car, en parlant d’hier, elle éclaire et questionne avec force notre présent, renvoyant dos à dos communisme et capitalisme.

durée 1h45
à partir de 14 ans

tarif A
plein 28€ / 25€
réduit 25€ / 22€
jeune 14€ / 10€
solidaire 3€

Ouverture

Mardi 19 novembre 2019 à 21h.

A proximité

Big sun

Culturelle

Distractions et loisirs

Club de lecture

Culturelle